|Julien’s Mornings| Jude Todd est de retour en français


Nous avons eu un gros coup de cœur pour la version anglaise du titre de Jude, désormais nos radios hexagonales vos peu à peu proposer une version française.

Ce matin pour cette première officielle du Julien’s Mornings, j’évoque la version quota du tube de Jude Todd. On est assez surpris à la rédaction ! Oui, c’est surprenant de voir un titre ayant déjà bien démarré se retrouver décliné dans la langue d’Hugo.

À vrai dire, non… Je me moque un peu de vous. Avec les années, j’ai rapidement compris pourquoi de nombreux artistes se retrouvent obligés de proposer une version française de leur titre.

Si ce matin on découvre Jude Todd dans une version française de son tube, ce n’est pas forcément par amour de la langue française, mais probablement un objectif de développement local de sa carrière. Qui dit développement en France, dit l’obligation de se battre avec une loi sur la langue française.

||Pour mémoire, depuis 1986, les radios privées doivent diffuser un minimum de 40 % de chansons d’expression française, dont la moitié au moins provenant de nouveaux talents ou de nouvelles productions. Et, depuis 2016, un malus a été instauré qui exclut des quotas les diffusions des dix titres francophones les plus programmés, si elles représentent plus de 50 % du total. || Source Le Monde 24 avril 2020

Cette obligation de produire des titres dans la langue de Rousseau impose un challenge constant aux artistes de Rock et de Folk. La Folk française existe, mais elle se résume bien souvent à une niche très discrète, souvent absorbée par la nouvelle scène française et la chanson française.

Il y a un réel public, il y a une communauté très protectionniste, mais les gros médias starters diffusant ces artistes ne sont pas nombreux. Il y a FIP, Nova, France Inter, mais France Inter a une sélection très drastique, car elle n’est pas une radio musicale, mais propose principalement des émissions culturelles et des grands reportages.

Une histoire de quota ?

Concrètement la France est aux prises d’un choix à double tranchant, là où certains pays ont choisi la protection du patrimoine par un quota locale, la France a choisi une protection par la langue. Ce qui peut expliquer la disparition progressive de certains genres musicaux en FM. Pour mieux comprendre l’impacte des quotas, il y a deux articles à lire : l’interview du patron de Mathpromo avec la grosse radio et celui sur Mastodon diffusé sur NRJ…

En gros, dans certains pays la protection locale impose que la production soit réalisée dans la région. De nombreuses radios US diffusent 30-40% de titres produits par des artistes locaux. Ainsi, un groupe de Seattle sera diffusé plus aisément sur une radio de Seattle. Tout cela pour répondre à une démarche de protection des artistes locaux. Au Québec, c’est encore plus précis : La réglementation actuelle oblige les radios à diffuser 65 % de musique francophone en semaine de 6 h à 20 h et 55 % lors des heures de grande écoute, soit de 6 h à 18 h en semaine. Et l‘ADISQ souhaite durcir encore plus les quotas.

Quoi qu’il en soit, on souhaite sincèrement que Jude trouvera le chemin des grandes radios Yacast et aura la possibilité de proposer des titres en anglais. On espère que ne fera pas comme Corson, qui malgré un premier titre explosif entièrement en anglais, a dû peu à peu proposer des titres bilingues.

Le titre est excellent aussi bien en anglais qu’en français, on redécouvre même certaines sonorités dans la voix de ce jeune chanteur. Un exercice qui on l’espère a été pris comme un défi pour Jude.

.

Tu es libre de ne pas commenter!

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.