Pourquoi on fait mourir un personnage principal


Faire mourir un personnage n’est pas toujours une chose simple. Dans les fictions quand un personnage meurt c’est souvent considéré comme une facilité par un grand nombre des critiques. Ce choix est souvent pris quand on ne sait plus quoi faire de lui et qu’on veut trouver un moyen de couper court.

En cours d’écriture les professeurs expliquent souvent que faire mourir un personnage uniquement par facilité est une grosse erreur. Il y a pourtant beaucoup d’autres raisons pour lesquelles nos héros meurent à l’écran.
– Désaccord avec la production
– Effet dramatique
– Pour l’intrigue (comme dans les policier, il faut un meurtre pour démarrer l’intrigue)
– L’acteur/comédien veut quitter le projet.

En général la première et la dernière des raisons citées sont des moyens de faire payer au comédien sont désirs de partir. En gros il est très difficile de faire revenir un mort, sauf dans le cas d’un fantôme comme dans Charmed. L’usage de cette méthode la plus intelligente est surement le cas de l’épisode où Cole va guider l’une des soeur Halliwell.

Autre méthode : un monde parallèle ou encore un souvenir/flash back.
Bref, ces méthodes sont multiples et aide beaucoup les scénaristes à redonner un coup de peps à une intrigue en jouant la carte de la facilité mais aussi du pathos! Qui n’a jamais été heureux de revoir le temps d’un épisode un ancien personnage?

Dans les morts tragiques il y a celle de la mère de Buffy!

Ce personnage très secondaire est progressivement devenue l’un des personnages centrales de la série durant la saison sur la clé. Surement que les scénaristes avaient en tête d’inclure un peu plus ce personnage afin de changer l’image d’elle que le public avait.
En effet dans Buffy on parle surtout de l’adolescence, au début nos parents sont des monstres dictateurs, les amis deviennent notre cercle social premier et progressivement nous allons nous rapprocher de nos frères et soeurs qui vont avoir un rôle capital dans notre développement psycho-social.
Combien de personnes ont choisi leur frère ou leur soeur en tant que témoin pour leur mariage? Même si en anglais il est d’usage de dire witness, on dit également dit best-man pour témoin et cela veut tout dire! Best man veut dire le meilleur homme ou la meilleure personne pour accueillir les invités et les convives. Il sait qui est qui et peut donc superviser au mieux les choses.

Dans Buffy le grossissement du personnage de la mère est surtout là pour prépare le spectateur à l’inévitable, mais aussi donner un modèle de figure maternelle à Buffy qui va devoir malgré elle la remplacer dans la vie de Dawn. Au début de la série la figure paternelle est tenue par Gilles qui remplace un père absent.

Les hommes dans Buffy sont souvent mauvais. La série développe une représentation très sombre du genre. Ils sont soit des petits amis transitoires, soit des meilleurs amis (Alex), soit des monstres et des fantômes. Giles représente a lui tout seul un condensé de tout ce que Buffy a perdu quand son père est devenu un étranger. Un étranger qui ne revient pas à la mort de son ex femme et n’assistera pas à son enterrement.

Le seul moment où il est visible à l’écran c’est durant l’épisode où Buffy est piégé dans un rêve dans lequel elle est dans un hôpital psychiatrique. Ce même épisode a d’ailleurs été utilisé dans Charmed, en gros l’ennemi du héros utilise la capacité de pensée créatrice de son antagoniste contre-elle-même en l’incitant à renoncer à sa quête! Oui, on lui explique que tout ceci est un rêve, un délire et qu’elle peut avoir la vie qu’elle désire au fond en renonçant à son titre, ses pouvoirs.

Il n’y a rien de très original! En général, ce genre d’épisode est très utilisé en fiction pour permettre au héros de réaliser ce qu’il a et comprendre que toute souffrance est nécessaire. Dans Balthazar par exemple, une médium lui offre un aperçu de sa vie s’il avait été père et s’il avait fondé une famille. Cette vision lui permet alors de comprendre que toute sa souffrance lui a donné l’occasion de devenir le meilleur légiste, mais lui ouvre les yeux sur l’importance de lâcher prise pour pouvoir enfin revivre.

La mort de la mère de Buffy est prévisible, mais également choquante. Cette épisode possède la plus longue séquence sans musique de la série! Nous sommes comme dans un arrêt sur image et tout semble irréel. Ceux ayant perdu un parent ont déjà ressenti la même chose, celle de la sensation que le monde continue sans nous et que tout semble s’écrouler d’un coup. Notre cerveau se déconnecte durant quelque seconde et doit reconfigurer tout et c’est ce choc mnésique qui provoque cette sensation d’effondrement.

Quoi qu’il en soit, la mère de Buffy est un personnage clé qui a plu a beaucoup de monde.

Tu es libre de ne pas commenter!

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.