Ariana Vafadari, d’Iran à Paris


Ariana est née en Iran, elle s’est rapidement ouverte au Jazz et à la musique du monde.

Dans sa voix et sa manière de chanter, nous retrouvons le côté sacré du chant, un peu comme une incantation ou une ode à Mère Nature.

Nous sommes bercés par les sons, les instrumentations de ce projet musical, qui nous séduit et ne nous laisse pas sans indemne de cette expérience. Nous somme bouleversés dans notre âme, dans notre humanité et notre spiritualité.

Mais qui est Anahita? 

Anahita est le mythe d’une guérisseuse et ce mythe iranien reprend vie à travers sa voix. Cet hommage à ce mythe a été pour Ariana un retour à ses racines et un moyen de retrouver l’essence de sa culture.

En ré-écoutant son album, durant la préparation des visuels et de l’univers autour de ce projet, elle s’est rendu compte de l’importance de l’eau et son caractère sacré.

LadyInTheWater1947 photoToni Frissell

En regardant les visuels et principalement celui où l’artiste est plongée dans l’eau, nous avons beaucoup pensé à l’art pictural qui a offert plusieurs représentations du mythe d’Ophélie. Notre attention s’est focalisée sur le tableau de P. Delaroche La jeune martyre (exposé au Louvre). On vous conseille un très bel article autour de ce personnage sur le blog artcheologie.

Tu es libre de ne pas commenter!

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.