L’appel de la Forêt : le plaidoyer de la nature


Paru en France en 1906, L’appel de la forêt est le roman de Jack London et raconte l’histoire d’un chien domestique, Buck, qui à la suite d’un concours de circonstances devient  chien de traîneau à l’époque de la ruée vers l’or, puis revient à ses instincts primitifs une fois arrivé dans le territoire « hostile » du Yukon.

Une adaptation cinématographique réussie

l'appel de la forêt

C’est l’acteur, scénariste et réalisateur Chris Sanders qui a choisi d’adapter ce roman sur grand écran et conduit le spectateur à suivre l’histoire de ce chien un peu maladroit et bien trop costaud, mené de maître en maître pour finir par devenir son propre maître.

Une histoire simple et basique, loin du blockbuster, ce film réussit à livrer une véritable note artistique par sa poésie et sa simplicité.

Le spectateur adulte ne peut ainsi que renouer avec son âme d’enfant devant les péripéties, parfois brusques, que traverse Buck.

Un bon casting et des décors incroyables

Dans des décors à couper le souffle, la photographie et les décors rappellent la beauté qu’est notre planète si fragile. Sans aucun discours environnementaliste, ce film conduit nécessairement le public à se rappeler que la place de l’homme vaut si peu dans ce cycle de la faune et la flore qu’il convient de préserver chaque jour. Et c’est là l’atout majeur de ce film : mener le spectateur à se prospecter dans sa condition d’homme au cœur d’une nature si orchestrée.

Coté distribution Harrison Ford (John Thornton) et Omar Sy (Perrault)  livrent des interprétations touchantes et bouleversantes. Mais ils ne peuvent que se faire voler la vedette par le chien Buck si attendrissant.

Omar Sy l'appel de la forêt

En salle le 19 février, nous pouvons que vous recommander de prendre deux heures de votre temps pour vous évader et répondre présent à L’appel de la forêt. Oui ! Posez-vous au fond du fauteuil de votre cinéma de quartier, éteignez votre écran de téléphone, évadez vous loin de toute technologie exceptée celle de la projection sur toile de cette si belle histoire! Communiez avec la nature et admirez la beauté des images. Et puis peut-être vous saurez si c’est de l’homme ou des animaux qu’il faut parfois le plus se méfier.

Jenn pour Direct-actu.fr

L’appel de la forêt réalisation de Chris Sanders |Scénario Michael Green

Musique : John Powell
Décors : Stefan Dechant
Costumes : Kate Hawley
Photographie : Janusz Kamiński
Montage : David Heinz et William Hoy
Production : Erwin Stoff
Production déléguée : Michael Green, Diana Pokorny et Ryan Stafford
Sociétés de production : 3 Arts Entertainment ; 20th Century Studios (coproduction)
Société de distribution : Walt Disney Studios Distribution
Pays d’origine : Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue originale : anglais
Genre : aventure
Durée : 100 minutes

Distribution
Harrison Ford : John Thornton
Dan Stevens (VF : Julien Allouf) : Hal
Omar Sy : Perrault
Karen Gillan (VF : Laëtitia Lefebvre) : Mercedes
Bradley Whitford : le juge Miller
Colin Woodell (en) : Charles
Cara Gee : Françoise
Scott MacDonald : Dawson
Terry Notary : Buck
Wes Brown : Mountie
Adam Fergus (en) (VF : Thibaut Lacour) : James
Jean Louisa Kelly : Katie Miller
Jamie Bock (VF : Flora Brunier) : Abigail
Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage

Disponible sur Disney+

3 réflexions sur “L’appel de la Forêt : le plaidoyer de la nature

Tu es libre de ne pas commenter!

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.