Le mouvement Snyder Cut est lancé #ReleaseTheSnyderCut


Gal Gadot et Ben Affleck ont suivi le mouvement de  Zack Snyder, en réclamant un Snyder Cut de Justice League.Ce week-end, Ben Affleck et Gal Gadot ont tous deux posté un message concernant le lancement d’une version #SnyderCut de Justice League.

Selon les rumeurs qui courent, cette version pourrait voir le jour et serait disponible sur la plateforme HBO Max, aucune sortie au cinéma de possible sauf si Warner déciderait de sortir directement ce film sur sa plateforme dédiée à ses films et séries. Zack Snyder  a dit que ce serait une belle occasion d’offrir aux fans la vraie version de Justice League.

justice-league-photo

Après plus d’une cinquantaine de photos révélées par le réalisateur, les fans et beaucoup de professionnels s’unissent pour que la Warner et la DC autorisent la sortie d’un director cut. Officiellement une bonne partie était tournées, une autre était encore en cours de mixage, le seul soucis était les délais et les coûts, mais le réalisateur avait continuer de travailler en solo sur son montage. (source écran large)

Jason Momoa le premier défenseur

Jason a été le tout premier à vouloir la sortie du Snyder Cut, selon lui la version sortie en salle était très éloignée de ce qui avait été tourné et écrit dans le scénario original. Il a été rejoint par la suite par  Ray Fisher, Gal Gadot et Ben Affleck qui ont choisi d’afficher sur les réseaux le# lancé par le réalisateur sur son compte VERO #releasethesnydercut.

A la grande surprise, l’ancienne patronne de DC Entertainment a rejoint le mouvement et a même donné une réponse assez positive

« Si Zack sent qu’il a eu le temps et les ressources nécessaires pour finir un montage qui le satisfait et s’il veut que les fans le voient, rien ne me ferait plus plaisir pour lui qu’il en ait l’opportunité. Il l’a mérité et il a non seulement été d’un grand talent de mise en scène, mais il a également été un vrai gentleman et professionnel dans toute sa manière de collaborer avec le studio et DC. »

justice-league-photo-gal-gadot-1004069

Il n’y a jamais eu de procès ou de plainte contre les studios

Il faut rappeler une chose, le réalisateur n’a jamais attaqué le studio en encore moins les producteurs. S’il a partagé un maximum de photographie du tournage et des scènes tournées c’est pour garder un lien avec les fans. Il ne faut absolument pas blâmer la Warner. Diane Nelson évoque la question noire du budget pour boucler le film de Snyder Cut qui demandait un budget en post production très exigent.

Le souci ce film début en 2017 quand on demande à Snyder de changer son scénario, d’écouter son montage et son film. Même l’esthétique devait changer et devenir moins réaliste et plus fun. Le réalisateur vivant un drame familial qui a bousculé son agenda ne pouvait plus répondre aux exigences de timing, arrive sur le projet un second réalisateur qui va imposer une nouvelle vision du film. Si les studios étaient très critiques c’était à cause du retour critique de Batman V Superman jugé trop long et trop sombre, mais également les critiques très négative de Suicide Squad.. Snyder a démissionné en mai 2017, après une tragédie familiale et une incapacité à continuer à se battre contre les financiers qui réclamaient beaucoup de changements et un dead line. Un premier compromis avait eu lieu, sortir en 2 parties le film, voir en 3 parties, mais avec la démission de Snyder, c’est Joss Whedon qui va reprendre le flambeau. Il arrive en post-production, complétant ainsi le film en tant que réalisateur non crédité, puis désormais crédité au générique de fin. Whedon a supervisé les reprises et autres modifications qui ont ajouté une atmosphère plus positive avec une touche d’humour. Le plus grand drame pour le film est la réduction, nous passons d’un film de 3h à un film de 2h pour répondre aux exigences de la Warner Bros.

Justice League director cut

Un échec en salle et la fin de l’Univers étendu DCEU

La sortie en salles de Justice League est un échec commercial et reçoit un accueil mitigé de la part des critiques et du public, amenant Warner Bros à réévaluer l’avenir du DCEU. Les détails concernant la production troublée du film et l’état du film avant la chute de Snyder ont suscité l’intérêt d’une autre version plus fidèle à la vision de Snyder. Les fans des œuvres de Snyder, les membres de la distribution et de l’équipe ainsi que d’autres personnalités du secteur cinématographique ont demandé la sortie de ce « Snyder Cut ».

Un superman qui devait être la suite de l’univers lancé par Nolan

La famille Nolan supervisait la production et la production exécutive du premier Man Of Steel.  Pendant une longue période le projet devait voir le jour sous la caméra de Christopher, mais ne pouvant pas réaliser le film à cause d’engagements professionnels, les studios ont du faire un choix, trouver un autre réalisateur. Et ce fut  Zack Snyder qui décrocha le poste. Les fans du genre étaient assez ravis, car depuis le film 300 en 2007, Watchmen en 2010 et Sucker Punch il avait montré être capable de créer un univers visuel solide pour le fils de Krypton.

Selon Stephen M. Colbert de Screen Rant, l’univers de Snyder ne peut fonctionner que si nous respections le découpage des films. Après le succès de Man Of Steel, le réalisateur propose de mettre en place 5 arcs reposant sur des films socles:

  1. Man Of Steel
  2. Batman V Superman
  3. Une trilogie Justice League.

Le but de ce découpage est de se démarquer de l’univers mit en place par Marvel. On développait 1 personnage central, puis nous rajoutons dans une suite 2 autres personnages. Puis au fur et à mesure nous tournons des films solos. La vision initiale de Snyder pour la série était de faire de Batman v Superman l’un des plus sombres de la franchise et de donner aux films un ton plus optimiste à partir de là. Malgré cela, Snyder décrit son scénario original de la Justice League écrit avec Chris Terrio comme « sombre » et « effrayant ». Selon l’art conceptuel, les scènes impliquant Apokolips et les New Gods étaient fortement influencées par la science-fiction et le travail de H. R. Giger.

Suicide Squad n’est pas un échec scénaristique si on le regarde dans la globalité de l’univers DC

À l’origine, Steppenwolf et ses paradémons allaient devenir les méchants de la Suicide Squad, contrôlant Enchantress avec les Mother Boxes, et Darkseid allait être le principal antagoniste de la Justice League. Selon Snyder, au moins une partie du film devait explorer le « Knightmare » de Bruce Wayne – la scène dans Batman v Superman où Bruce Wayne a une vision d’un futur post-apocalyptique, Gotham, suivi de Flash qui lui dira que Lois Lane est la « clé » et craint qu’il ne soit « trop ​​tôt ». Dans le premier scénario de la Justice League, Darkseid avait utilisé un tube de boom pour se téléporter dans le Batcave et tuer Lois Lane. Cela aurait rendu Superman sensible à l’équation anti-vie de Darkseid, la formule mathématique fictive tirée des bandes dessinées pour contrôler l’esprit des êtres. Avec Superman sous le contrôle de Darkseid, ils envahissent la Terre et créent l’avenir post-apocalyptique à partir de « Knightmare » de Wayne. Batman et Cyborg ont travaillé ensemble pour créer une machine à remonter le temps afin de renvoyer Flash à temps pour sauver Lois et empêcher Superman de tomber sous le contrôle de Darkseid. Le Flash a deux destinations possibles dans le temps, l’une d’elles ayant entraîné son discours « trop ​​tôt » dans Batman v Superman.  Cette version de Justice League n’a jamais été filmée et il n’existe aucune séquence vidéo à ce sujet.


« Dans le Justice League originale que Chris Terrio et moi avons écrite, nous n’avons même pas filmé. Nous en avons tourné beaucoup, mais l’idée réelle, l’idée dure, l’idée effrayante, nous ne l’avons jamais filmée le studio était un peu craintif et nous disait « C’est fou ». Et nous étions si peu sûrs de la date de sortie et après la sortie de Batman v Superman, nous étions comme sur-excités: Zack Snyder, Syfy Wire


 

La version director cut de Snyder (2016-2017)

Batman v Superman: L’aube de la justice a été détruit par la critique (avec un taux d’approbation de 28% pour Rotten Tomatoes , oui on lit énormément ce site, souvent pour se faire une opinion ou pour confirmer la notre!!!!), bien que le public ait reçu un accueil plus chaleureux du film (avec une cote « B » avec CinemaScore). Les critiques les plus courantes à propos du film portaient sur son ton sombre, son manque d’humour et son rythme lent.

Cette réaction a amené Warner Bros. et Snyder à réévaluer les films à venir au sein de la DCEU, en particulier Suicide Squad, qui avait déjà terminé le tournage principal, et la Justice League, à un mois du tournage. Snyder et Terrio avaient toujours prévu de rendre les films de la DCEU de plus en plus clairs et positifs, mais la réaction à Batman v Superman les a amenés à réécrire Justice League avec un ton encore plus optimiste que prévu à l’origine

Wonder woman movie

Gros changement esthétique imposé

Lors de la première rencontre de Snyder avec  le directeur de la photographie Fabian Wagner, il a déclaré qu’il souhaitait « s’éloigner des looks stylisés, désatures et extrêmement contrastés des autres films de la franchise« . Warner a embauché Jon Berg et Geoff Johns pour superviser le DCEU. , leur première tâche étant d’aider les réécritures de la Justice League à rendre le film plus fun et plus optimiste. L’acteur Ben Affleck qui jouait le rôle de Batman a été embauché pour aider à la réécriture du scénario et rejoint également l’équipe de production exécutive.Sa mission principale est de s’assurer que Justice League suive la continuité du premier film Batman V Superman et The Batman, dans lequel il devait jouer le rôle titre mais également le réaliser.

La version de Snyder dévait durer 214 minutes (environ trois heures et demie). Le scénario de base de l’histoire de Snyder a été largement maintenu pour la sortie en salles: Batman et Wonder Woman cherchent les autres métahumains, forment une équipe, ressuscitent Superman et vainquent Steppenwolf lors d’une bataille finale en Russie. Cependant, des dizaines de scènes supplémentaires, d’histoires,, d’éléments de construction du monde, de nouveaux personnages et de taquineries pour les films à venir étaient présents dans « Snyder Cut », mais pas dans la version en salle.

Les dirigeants de Warner ont bien vu que  Snyder avait fait d’importants efforts pour alléger le ton à la suite des critiques de Batman v Superman. Après la sortie d’Aquaman, alors que le film était plus clair que le ton anticipé avec le « Snyder Cut », le personnage d’Aquaman était censé être plus conforme à la description de Snyder qu’à celle de Whedon. Malgré cela, Warner n’était toujours pas satisfait des résultats et ils ont déclaré qu’ils considéraient le remontage « inattaquable ». Les deux premières bandes-annonces de Justice League ont utilisé des séquences de « Snyder Cut » avant les contributions de Whedon et ont fait l’objet d’une réception mitigée. Neil Daly, qui a supervisé les projections de test, a déclaré que les audiences de test classaient Batman et Superman au plus bas de la distribution. Et a l’époque la Warner aurait déclaré ne pas avoir l’intention de publier une coupe alternative de la Justice League.

batman20v20superman

Mouvement #ReleaseTheSnyderCut

Immédiatement après la sortie en salles de la Justice League, les fans ont créé une pétition en ligne pour la sortie du « Snyder Cut », qui a recueilli plus de 180 000 signatures.  Ce mouvement utilise le hashtag #ReleaseTheSnyderCut sur les réseaux sociaux a commencé avant que les fans sachent qu’une partie du film de Snyder’s Justice League existait réellement. Ce mouvement a été déclenché par la réaction de division face à la coupure théâtrale, sachant que Snyder avait laissé son rôle de réalisateur et le choix de la tournure du Master final du film.

Un petit retour à Superman II

Les  circonstances ont été comparées à une situation similaire avec le film Superman II (1980). Justice League et Superman II proposent tous deux un directeur qui a été remplacé, pour des raisons différentes, avant la fin du film, ce qui a amené un deuxième réalisateur à apporter des modifications substantielles au ton de chaque film.

Même si les raisons derrière le départ de chaque réalisateurs restent diffèrentes, Richard Donner a pu terminer sa version de Superman II en 2006. Certains ont supposé qu’une version alternative de la Ligue de justice était inévitable car, historiquement, plusieurs films de Snyder ont été republiés sous forme de versions longues pour les plateformes digitales (Watchmen, Batman v Superman: Aube de la justice), souvent considérés par les critiques comme supérieurs à la version originale. Plusieurs membres du casting et de l’équipe de la Ligue de la justice ont manifesté leur soutien à la sortie d’un « Snyder Cut », notamment les acteurs Jason Momoa, Ciarán Hinds, Ray Fisher….D’autres personnalités de l’industrie du cinéma et de la bande dessinée non liées à la Justice League ont également soutenu la publication d’un « Snyder Cut » comprenant le cinéaste Kevin Smith,  le producteur de télévision Steven S. DeKnight et les auteurs de bandes dessinées Rob Liefeld Robert Kirkman et Jerry Ordway.

 

Tu es libre de ne pas commenter!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.