Archives du mot-clé TV SHOW

Megan Fox dans New Girl

Une nouvelle protagoniste intègre la saison cinq de « New Girl». Lire la suite Megan Fox dans New Girl

Publicités

GRIMM l’héritage du film noir

GRIMM l’héritage du film noir

affiche-Grimm-2011-2

Diffusée pour la première fois un 31 octobre 2011, la série créée par David Greenwalt et Jim Kouf. L’un réalisateur et scénariste, l’autre producteur et showrunner, ces deux noms de la série télé ont collaboré pour la première fois sur Angel. David Greenwalt fut à l’origine du projet Angel avec Joss Whedon et Jim fut scénariste de trois épisodes clés. C’est après une petite discussion que naitra le projet GRIMM. L’idée est de mettre en scène un homme capable de voir l’invisible. Un policier qui va combattre la nuit les différentes créatures fantastiques issues des contes pour enfants.

Jim Kouf est un auteur reconnu, il avait reçu le prix Edgard Poe en 1988. Un trophé qui récompense les auteurs de romans policier. Ce qui peut expliquer la dimension omniprésente d’enquête dans cette série. On a un système assez proche de la formule d’Angel, une enquête où les humaines vont chercher à arrêter un tueur, pendant qu’un justicier de la nuit va faire stopper un système en marge de la société. Cette formule est un héritage du film noir, un courant cinématographique des années 40. Dans ce monde assez sombre se cache des monstres et bien souvent l’Homme est hanté par des démons intérieurs. Entre psychologie et drame social ces films naviguaient sur l’art de la suggestion et du non dit.

Dans la série GRIMM, les personnages sont partagés entre plusieurs groupes et forment ainsi une société parallèle. Ce schéma hiérarchique est comparable à celui de la mafia. Où chacun évoluent dans un monde de loi, tiraillés entre les lois des hommes et les lois du monde surnaturel.

Grimm est donc une série qui va faire un mélange entre le genre fantastique et le genre policier, réutilisant habillement les codes du film noir et s’appuyant sur l’esthétique du fantastique. L’intérêt est double, car le spectateur peut donc s’attacher à l’enquête ou bien chercher à compléter sa culture du monde de la nuit. La mise en forme scénique est pertinente, puisqu’elle va utiliser les différentes langues européennes comme support d’informations, donnant ainsi une véracité et une légitimité aux différentes espèces représentées. Montrer des monstres évoluant depuis l’Egypte et l’Europe des années 1400 permet d’échapper à l’ethnocentrisme culturel. Il est donc vivement conseiller pour profiter pleinement de cette série de la regarder en version originale.

English summery

In the GRIMM tvshow, the characters are torn apart between several groups and forming a parallel society. This hierarchical scheme is comparable to that of the mafia. Where each live in a world of Act, torn between the laws of men and laws of the supernatural world.