Je promets d’être sage

Une surprise en cet été, ce film de Ronan Le Page nous offre un bon moment cinématographique. Pio Marmai et Léa Drucker forment un duo intense, dans ces moments de tensions et de complicité. Mélodie Richard se démarque par son rôle excentrique. Un personnage intéressant mais sous exploité. L’évolution du personnage de Franck (Pio Marmai) est intéressant, reflet de la société moderne où Continuer de lire « Je promets d’être sage »

Toy story 4 Les jouets sont de retour

Dans ce nouveau film Pixar les jouets vont devoir faire face à de nouvelles crises: quand les enfants grandissent les jouets doivent apprendre à changer d’enfant.Un peu comme l’analogie à l’idée qu’une fois adulte on doit quitter le nid, ici ce film s’inscrit dans ce(s) rite(s) de passage l’école, l’université et avoir sa propre maison. Andy grandit, le Cowboy devra trouver un nouveau foyer. Continuer de lire « Toy story 4 Les jouets sont de retour »

MAHERSHALA ALI sera le nouveau Blade

MAHERSHALA ALI endossera le rôle de Blade au cinéma. Les fans de la trilogie Blade sont ravis de cette nouvelle annonce de Marvel Studios au Comic-Con de San Diego: Blade sera de retour sur nos écrans! La franchise du super-héros vampirique, un des premiers personnages de comics à avoir fait de bonnes recettes au cinéma, ne verra toutefois pas le retour de Wesley Snipes dans le rôle. Ce sera l’acteur oscarisé Mahershala Ali, qui … Continuer de lire MAHERSHALA ALI sera le nouveau Blade

‘The Last Black Man In San Francisco’ échec pour le réalisateur Joe Talbot et la star Jimmie Fails dans cet hommage à la City By The Bay

Joe Talbot a remporté le prix du meilleur réalisateur au festival du film de Sundance en janvier pour son premier long métrage, The Last Black Man, in San Francisco. Mais, comme il l’a expliqué à Deadline ce film est surtout axé sur un quartier. Continuer de lire « ‘The Last Black Man In San Francisco’ échec pour le réalisateur Joe Talbot et la star Jimmie Fails dans cet hommage à la City By The Bay »

The Souvenir

Une étudiante timide en cinéma commence à trouver sa voix d’artiste tout en naviguant dans une cour turbulente avec un homme charismatique mais indigne de confiance. Elle défie sa mère protectrice et ses amis inquiets alors qu’elle s’enfonce de plus en plus profondément dans une relation intense et émotionnellement tendue qui risque dangereusement de détruire ses rêves. Continuer de lire « The Souvenir »

La communication impossible dans les films de Jean Luc Godard

Le film «À bout de souffle» illustre parfaitement ce communication difficile, où l’homme demande à une femme si elle l’aime et elle répond pas maintenant. Comme une opposition au «Mépris» où c’est la femme qui demande à l’homme si il l’aime. «Souris-moi, tu es lâche dommage»  Godard illustre dans beaucoup de ces films les soucis de la communication, dans «Pierrot le fou» ce manque de compatibilité … Continuer de lire La communication impossible dans les films de Jean Luc Godard

Green book

Un candidat potentiel aux Oscars à une époque où les questions d’interaction raciale occupent une place de choix dans le fil d’actualité quotidienne, Green Book est un film étrange structuré composé d’un duo improbable qui mène progressivement l’un et l’autre à une prise de conscience de la réalité sociale. Bien que limité dans sa représentation graphique par le classement familial PG-13, le film insuffle une atmosphère comique à une observation autrement tendue des préjugés et de l’injustice dans le Grand Sud des années 1960. Continuer de lire « Green book »

Capharnaüm : Dans le chaos des villes

La représentation de l’extrême pauvreté au cinéma est un défis à double tranchant autour de l’éthique. Comment les cinéastes peuvent-ils atteindre et conserver un ton respectueusment réaliste et émotionnel sans se laisser aller au pathos ou à la condescendance envers leurs sujets moins fortunés qu’eux? La cinéaste libanaise Nadine Labaki («Caramel», «Où allons-nous maintenant?») Marche avec succès sur la corde raide avec son récit sobre dans «Capernaum», co-écrit par Labaki, Jihad Hojeily et Michelle Keserwany. Continuer de lire « Capharnaüm : Dans le chaos des villes »

Mortal Engines

Mortal Engines est un film déroutant. Rien que le titre questionne l’esprit des personnes cinéphiles ou amateurs de blockbuster.  La meilleure hypothèse est qu’il fait référence aux personnes qui exploitent les villes itinérantes du futur, ces minuscules instruments de chair et de sang qui sont devenues l’engrenage de ces monstrueuses villes mobiles. Ce n’est que le début et c’est simplement le titre. Mortal Engines est le dernier né de YA dystopique à franchir le cap du grand écran, mais cette fois-ci avec les conseils du maestro des Oscars, Peter Jackson. Continuer de lire « Mortal Engines »

Elvis has left the building / Amanda

MIKHAËL HERS prend le risque de nommer sobrement son dernier film « Amanda » en général lorsqu’on choisit d’intituler une oeuvre simplement par un prénom, on fait le pari sur l’avenir que cette oeuvre deviendra une référence, une icône pour un moment, un lieu, une sensation, une émotion. Chose réussite car ce film permet au cinéma français d’avoir un nouveau frisson. Depuis « Je vais bien ne t’en fais pas » il n’avait pas flirté autant avec le genre du drame en employant intelligemment des acteurs venus de la comédie.  Cette fois ce n’est pas Kad Merad qui prend l’air sérieux mais Vincent Lacoste qu’on a pu voir récemment dans Première année, un autre film sérieux. En espérant que ce jeune acteur montant touche à tout va bientôt être décoré d’un prix, après l’étudiant triplant obstiné, il nous fait découvrir une autre facette de son jeu d’acteur dans Amanda où il joue David un jeune garçon de 25 ans, frère Sandrine (Ophelia Kolb) et oncle de Amanda (Isaure Multrier) qui va peu à peu devoir prendre le rôle difficile de figure paternelle, quand sa soeur décède dans un attentat. Très inspiré des faits réels de l’attentat du Bataclan, ce film nous fait découvrir la chose la plus horrible le deuil, la perte d’un être cher et la difficulté de grandir quand nous ne sommes pas encore prêt à le faire.

Continuer de lire « Elvis has left the building / Amanda »

Penny Dreaful de retour sur showtime

La nouvelle vient de tomber, le showrunner John Logan a révélé écrire une suite avec de nouveaux personnages. L’histoire se situera dans l’Amérique des années trente, et prendra racine deux ans après la fin surprenante. Ce nouveau chapitre est intitulé City Of Angels. La production débutera en 2019, le nombre d’épisode n’est pas encore certains. Continuer de lire « Penny Dreaful de retour sur showtime »

Bohemian Rhapsody, un moment musical.

Si vous êtes fans de Queen ce film est pour vous. Si vous ne l’êtes pas et que vous n’êtes pas suffisamment curieux pour découvrir la vie du leader du groupe, il est temps de passer votre chemin car vous ne comprendrez pas son but premier:

Offrir bon moment musical, certes cela ne révolutionne en rien le monde du cinéma, mais donne la possibilité de toucher un peu de Freddy lorsque nous sommes nés après sa mort.

Continuer de lire « Bohemian Rhapsody, un moment musical. »

I feel Good

I Feel Good: cela sonne comme une chanson rock mais cela n’est pas le sujet de ce film, qui nous mène à suivre un homme qui rêve de grandeur mais qui n’y arrive jamais. Il rêve d’être PDG d’une grande multinationale mais à chaque projet c’est la crise et donc ne réussit aucun coup. Jusqu’au jour où il décide d’être dans le coaching et la création de voyage médicalisé. Un secteur en plein boum. (Attention spoilers)

Continuer de lire « I feel Good »

Un enfant diabolique

Une jeune étudiante trouve un emploi d’été chez un riche veuf. Elle doit garder ses deux enfants, Rose et Jack, à la campagne, dans sa propriété viticole. Kate doit composer avec.

Morgan Obenreder est la tête d’affiche du téléfilm Un enfant diabolique ce lundi 8 octobre sur TF1. Dans cette fiction inédite, elle incarne Kate. Ce rôle intervient alors qu’elle a joué Crystal dans Les feux de l’amour durant une intrigue particulièrement violente, puisqu’elle était impliquée dans un réseau de prostitution, mêlant alors Mariah, Tessa et Sharon dans une bataille contre les mafieux à la tête du trafic de femmes.

Du coup on se demande pourquoi parler de ce téléfilm sur Direct-actu.fr après plusieurs semaines de calme? Ce téléfilm oscille dans les genres horreur et drame, basé sur une histoire vraie. Où une jeune étudiante se retrouve à garder deux enfants afin de payer ses frais de scolarité. Mais dans la maison un mal silencieux existe, on ne sait pas d’où il vient mais peu à peu le voile se dissipe.

Attention Spoiler 

Continuer de lire « Un enfant diabolique »