Interview stephane Métro

Interview de Stéphane Métro : Jeudi 11 février 2010, l’ambiance est enflammée. Les spectateurs sont encore plus en phase que lors de la première parisienne du 2 Février. Soudain Damien fait une annonce au micro « Bonjour et bienvenu au Palais des Congrès de Paris. Pour le confort de chacun il vous est demandé d’éteindre pour de vrai vos portables. Et toute vidéo reproduction ou appareilles photos est strictement interdit lors du spectacle. Merci et bonne soirée. »

IMG_3424Tag
Lire la suite Interview stephane Métro

Wolfman

Wolfman fait partie de ces superproductions américaines, qui voguent sur un succès qu’on ne pourra pas nier des Loup garous et des vampires.

Lawrence Talbot devenu célèbre s’en revient dans son pays natal, après avoir appris la mort de son frère. Il va mener une enquête sur la mort tragique et inexpliquée de son frère.

Voila en quelques lignes comment on peut résumer l’histoire de ce film qui comme son titre l’indique traite des loups Garous. Lire la suite Wolfman

Da Vinci

Cette comédie musicale un peu spéciale raconte la vie étonnante et passionnante de Léonard Da Vinci, le chef de fil de la renaissance italienne.

La comédie musicale possède une force dans sa structure musicale, même si le succès ne fut pas au rendez-vous.

L’album en lui-même comporte de beaux titres comme l’unique single « Terre » qui raconte de belles choses, mais les parôles sont difficiles à apprendre ou à s’imprégner.

Une comédie musicale sans refrain qui restent en mémoire, les instrus sont majestueuses, les voix sont particulières, on voit l’inspiration lyrique de l’auteur compositeur Christian Schittennelm, mais de belles voix et de bonnes instrus ne suffisent pas à sauver le manque d’entrain qu’aura le spectateur.

« La belle ferronnière » On ne comprend pas le but et l’enjeu de ce titre, il faut assister au spectacle pour la comprendre. Puis au bout 2 min 48 de chant lyrique on a « Da vinci »…. Un peu léger comme parole.

« Da Vinci mon fils » Stupidité, le texte ne veut rien dire en lui-même. Le prénom est remplacé par DA VINCI, comme si sa mère le prénommé comme cela. On voit dans ce titre simplement un moyen de parler de la misère du personnage et de sa mère.

Julien Vachon pour Back Stage

L'actualité en quelques images