Archives pour la catégorie Photographe

La Vérité et la Réalité chez Godard

Godard est souvent décrit comme un cinéaste misogyne. Où la femme n’est jamais belle, la femme n’est jamais sublimée. Pourtant ses icônes sont belles, elles sont mises en scène dans une société où la femme se libère progressivement. Lire la suite La Vérité et la Réalité chez Godard

Publicités

La plongée et contre plongée…

La plongée et contre-plongée sont des angles de prise de vue en photographie. Le principe est alors de se positionner au-dessus ou en-dessous du sujet photographié, et de diriger son appareil de bas vers le haut ou inversement. Ils sont utilisés dans différents domaines, comme en photos de sport, en portrait, en paysage ou encore en reportage.

Bien souvent savoir utiliser ces deux angles permet de changer le point de vue d’une photo. Souvent la plongée va être utiliser pour affiner les courbes d’un modèle.

En fonction de l’idée qu’on veut donner, il faut placer la caméra à un endroit différent. Ci dessus un petit schéma qui résume assez bien l’idée générale. Si on utilise la contre plongée dans le cinéma ou la photo, c’est souvent pour rendre imposant le sujet. Alors que la plongée rend le spectateur dominant de la scène.

Conserver les dimensions et les proportions, la perspective

Il faut donc garder l’axe de niveau mais aussi avoir un objectif 50 mm. Cet objectif reproduit fidèlement le champ de vision humain.

Une expo sur la photo de tournage

Instants de cinéma est le nom de cette expo qui se tient à Sélestat du  17 avril au 26 mai 2012.


Le spectateur ignore souvent à quel point les différentes étapes de la fabrication d’un film
peuvent se révéler complexes et nécessiter des savoir-faire spécifiques. Benoît Linder, dans son rôle de photographe de plateau, en est le témoin privilégié. Il doit
capter les scènes significatives qui seront les supports indispensables de la promotion du
film. Entre le calage d’un plan par le réalisateur ou les interventions des maquilleurs, il croise tous les métiers du cinéma : comédiens, techniciens, régisseurs, cuisiniers…
La série photographique qu’il nous propose se veut un hommage à tous ceux qui travaillent avec passion pour le 7e art.

– Vernissage public vendredi 20 avril à 18h30.
– Visite guidée de l’exposition avec Benoît Linder samedi 28 avril à 14h30. Gratuit.

http://www.benoit-linder-photographe.com/

Anders Petersen- La Suède s’invite sur ce blog

Surement le photographe Suédois le plus connu au monde, ici nous n’analyserons pas en profondeur son oeuvre, mais nous regarderons certaines de ses oeuvres. Il y a très peu de recherches universitaires sur cet artiste, mais nous allons cependant essayé d’analyser certaines de ces oeuvres.

Biographie :

En 1984, il publie sa première trilogie, une œuvre sur les établissements fermés: Prison, maison de retraite et asile psychiatrique. Après avoir passé trois ans à photographier cet hôpital, sa démarche devient plus libre, proche du journal photographique. En 2003-04 Anders Petersen est nommé professeur de photographie à l’école de photographie et de cinéma à Göteborg (Suède). Il anime régulièrement des stages et expose en Europe, en Asie et aux Etats-Unis. Il a reçu de nombreuses bourses et prix depuis les années 1970.

Il a été élu « Photographe de l’année » aux Rencontres internationales de la photographie d’Arles en 2003. Il fut l’élève de Christer Strömholm.

En 2003-2004, Anders Petersen est nommé professeur de photographie à l’école de photographie et de cinéma à Göteborg. Il anime régulièrement des stages et expose en Europe, en Asie et aux États-Unis. Il vit et travaille à Stockholm.

Un rapport au corps

L’homme tout comme la femme est souvent présenté dans des postures érotiques. Les femmes dénudées sont d’une extrême maigreur ou d’une corpulence généreuse. Au delà de ces femmes on retrouve, plusieurs scènes à outrance comme des scènes de fornications, de coïte ou de mouvement de foule. L’auteur n’a pas peur de présenter tout, tout ce qui fait notre vie quotidienne. Toutes ces images figées s’entremêlent dans la galerie, laissant cependant un certains malaise.

L’enfant au centre d’une scène bestiale

L’auteur n’a pas de pudeur pour ses modèles qu’il exhibe quelque soit leur age.  Est-ce pour dénoncer ou pour exprimer certaines pulsions? Le noir et blanc souligne encore plus cette dimension sadique et aussi cette vision particulière de la perversion. Lire la suite Anders Petersen- La Suède s’invite sur ce blog

La photographie d’illustrer à créer Partie I

La photographie a évolué avec son époque, qu’elle fasse office d’un témoignage, d’une preuve, d’un souvenir ou d’une création, c’est avec l’apparition de technique et de démocratisation de la technique que cet outil scientifique est devenu une monnaie courante dans notre société.

Lire la suite La photographie d’illustrer à créer Partie I