Bad Flamingo-Good for Nothing


Le duo Bad Flamingo nous propose de découvrir un nouvel extrait de son répertoire.

Ici, la mélodie, la production nous rappellent à la fois les scores de certains films de Quentin Tarantino, mais également l’univers peu connu de Jeff Buckley, lorsqu’il s’inspirait du Pakistan et de l’Inde.

Cependant, le duo ici ne sombre pas dans l’aspect onirique et sombre de New Year’s prayer, mais va dans quelques choses de plus éveillé. C’est beau, c’est propre et ça transporte.

Tu es libre de ne pas commenter!

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.