Lupin, dans l’ombre d’Arsène


Le nouveau projet autour de Lupin ne met pas en scène Lupin mais un fan du héros imaginé par Maurice Leblanc.

Ecrit dans une dynamique très dans la lignée des histoires de Monte-Cristo, le héros va chercher à venger son père d’une machination qui l’aurait poussé au suicide. Lupin n’est pas l’histoire d’Arsène Lupin, mais celle d’Assane Diop, un jeune adolescent bien éduqué qui va grandir sans savoir qui était vraiment son père. Il va vivre avec deux fantômes dans sa vie, celui d’Arsène Lupin et celui de son père, un homme qui semblait droit et honnête mais dont la justice l’a condamné. Finalement, cet homme est-il innocent ou simple un voleur?

Une machination

De notre point de vu, on se pose même la question si ce suicide n’aurait pas été mis en scène, on le sait très bien en prison on suicide les gens, il y a même des kits anti-suicide qui existeraient, mais très inefficaces!

Suicidé le père permettait d’éviter le procès et un revirement tardif. Oui, car quand on signe des aveux en échange d’un service, il est inutile de dire que si on se rend compte que le service n’était pas rendu, on reviendrait sur sa parole et révélerait la supercherie. Autant dire que cela poserait des gros problèmes, surtout dans le cas d’une escroquerie à l’assurance.

Quoi qu’il en soit, on sait 2 choses dans cette histoire, c’est qu’Assane va obtenir une éducation solide dans une grande école payé par la femme qui a poussé le père au aveux. Mais cette idée finalement n’était pas la sienne, mais inspirée par le mari. Dans ce récit, il y a également la fille de ce couple fortuné, qui semble avoir des sentiments pour ce garçon, mais l’enjeu de cette série consiste à sans cesse venir changer la situation en mettant sur le tapis un nouveau jeu de cartes. On finit par supposer beaucoup de choses sans pour autant savoir qui est le vrai coupable.

L’hypothèse la plus probable est une arnaque à l’assurance et un suicide mis en scène. Mais personne ne pouvait se douter que ce garçon, Assane, serait aussi tenace pour découvrir la vérité sur la mort de son père. A chaque fois qu’il semble admettre la situation quelque chose de nouveau vient ébranler ses certitudes. 

La série se regarde avec plaisir, mais 5 épisodes c’est trop court !

A lire! Sélection de romans | Chronique | Infos parisiennes | Sélection à lire

Tu es libre de ne pas commenter!

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.