ASTRINA-Head Held High


Il est intéressant de voir à quel point la frontière entre la pop et la pop rock est de plus en plus fine dans la culture américaine. Est-ce les prémices d’un reversement de la tendance pop electro?

apple.comyoutube.comspotify.comdeezer.com

Nous avons beaucoup aimé ce premier single que l’artiste nous fait découvrir durant la promotion de son premier album Between the Mirror. Il est bon, il a une réalisation soignée et ouvre la porte à son univers très particulier. Le traitement esthétique sonore et visuel illustre la distorsion de la personnalité, quand une même personne peut aller d’un extrême à l’autre. Cette cohabitation est souvent difficile à vivre pour elle-même mais également son entourage.

La thématique du double, du reflet et de l’ambivalence.

Avec Between the Mirror, l’artiste nous emporte au coeur d’un sujet qui lui tient à coeur les maladies mentales. Non on ne parlera pas des psychoses au sens stricte du terme, mais de l’hypomanie (en gros le contraire de l’hypermanie). Au cours de 7 chansons on va vivre le quotidien d’un trouble bipolaire en gros l’alternance de deux phases hyper et hypo.

Son album est vraiment une polyphonie sur la difficulté à être accepté par la société. Les maladies mentales ou les différentes choses qui rendent neuro-atypiques ces personnes sont des différences invisibles au premier regard. Ce ne sont pas des handicapes physiques et les gens pensent qu’en faisant un effort ces individus deviendront normaux, mais ce n’est pas vrai, le simple fait de devoir s’adapter à la société demande des efforts quotidiens qui les épuisent.

Au-delà de ces efforts, il y a sans cesse le fantasme de guérison chez les personnes ayant recours à un traitement chimique. Ce fantasme est d’ailleurs la cause principale de rechute. Ils pensent aller mieux, donc décident de réduire sans consulter le traitement, au bout de 2-3 jours ils se disent «Super je vais bien» et donc vont encore réduire jusqu’à ne plus prendre le traitement. Au final, quand ils ne sont plus sous l’effet de ces psychotropes, ils n’ont plus conscience réellement de leur propre état. Ils se sentent bien et libérés de la camisole chimique.

Tu es libre de ne pas commenter!

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.